vendredi 15 décembre 2017

Pommiers

Le pommier est le fruitier le plus cultivé dans le Luberon. Avec sa ramure régulière, sa floraison blanc rosé, il est très décoratif. On l'aime pour son aspect ornemental et surtout pour ses fruits délicieux.


  • Le Pommier  (Malus pumila synonyme communis) est un arbre fruitier de la famille des Rosacées et de la sous-famille des Méloïdés qui comprend notamment l'aubépine (Crataegus monogyna) et le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) des plante médicinales, le néflier (Mespilus germanica), le cognassier (Genre Cydonia), le pommier (Malus pumila synonyme communis), le poirier (Pyrus communis) et le nashi (Pyrus Pyrifolia syn. Pyrus serotinia) cultivés pour leurs fruits.
  • La pomme domestique que nous consommons aujourd'hui est issue de l'espèce Malus sieversii originaire des plateaux d'Asie centrale il y a plus de 65 millions d‘années dans les montagnes célestes du Tian Shan au Kazakhstan, à la frontière de la Chine et du Kirghizstan.
  • C'est l'un des plus anciens fruits du monde et c'est aussi le plus répandu et l'un des plus consommé.
  • Il existe aujourd'hui plus de 7500 variétés répertoriées.

  • Jusqu'à récemment, on supposait alors que nos pommiers cultivés descendaient de pommiers sauvages disséminés dans la grande forêt de feuillus couvrant l’hémisphère Nord. Les fruits de ces pommiers petits et amers faisaient le régal des oiseaux et des petits mammifères.
  • Lorsqu’en 1989 le généticien Herb Aldwinckle se rend au Kazakhstan, il découvre d’immenses forêts de pommiers sauvages ne présentant aucun élément de comparaison avec les arbres solitaires d’occident. Leurs fruits d’une étonnante biodiversité sont à la fois plus gros et sucré.
  • Le fin mot de cette histoire sera apporté par le généticien Barrie Juniper en 2002. Grâce à des outils moléculaires il démontre que Malus sieversii, la pomme du Kazakhstan, est à l’origine de toutes les pommes cultivées.
  • Boostée par ces révélations, une équipe européenne dirigée par (Velasco) fournira la preuve irréfutable de cette origine à l’aide du séquençage du génome complet de la pomme fin 2009. ne résistance hors-norme aux maladies.
  • Habituée à vivre à l’état sauvage depuis des millions d’années selon les principes de la sélection naturelles, les malus sieversii ont su développer des résistances aux maladies notamment celles qui frappent aujourd’hui nos vergers modernes tels la tavelure l’oïdium et le redoutable feu bactérien.
  • Ces pommiers sauvages sont donc une alternative aux pommes industrielles qui aujourd’hui nécessitent plus de 36 traitements de pesticides pour être commercialisées.
  • Patrimoine en péril : Ignorance, déforestation sauvage, urbanisation tout azimut : 70% des forêts de pommiers sauvages ont déjà disparu.  La vaste forêt primitive se réduit comme une peau de chagrin, emportant avec elle un patrimoine génétique inestimable.

  • Au cours du XXème siècle, nombre de Vauclusiens ont délaissé la culture de la vigne au profit de la pomme. Aujourd’hui près d’un quart de la production française de pommes provient de la région PACA. Le Vaucluse quant à lui est le 4eme département français producteur de pommes, fournissant environ 7% de la production nationale, principalement les variétés commerciales.
  • L'essentiel de la production du département se fait principalement dans le bassin de Cavaillon et sur les bords de la Durance. Le Vaucluse, premier producteur de Golden, oriente actuellement ses plantations vers les variétés Gala, Elstar, Braeburn et Granny.

  • Autrefois bien d’autres variétés de pommes étaient répandues en Provence
    • En Vaucluse : Pomme D’Adam, Blanche du Luberon, Bouquepreuve, Reinette du Luberon, Glacée
    • Dans les Alpes de Haute-Provence : Rouge de La Javie
    • Dans les Hautes-Alpes : Pomme de Risoul et Pastellier
    • Dans les Alpes-Maritimes : Pomme de La Brigue et Carle
    • Très ancienne, la Provençale rouge d’hiver n’est plus multipliée que par quelques rares pépiniéristes.
    • Par contre, la Pointue de Trescléoux, variété de terroir, est encore commercialisée avec succès et on en rencontre des vergers dans les Hautes-Alpes et le Nord des Alpes de Haute-Provence.
    • La Vauriasse, très typique du Vaucluse, la Fenouillet grise et la Reinette ananas ne sont plus qu’un lointain souvenir.

1 Reine des Reinettes 1 Court pendue
2 Bouquepreuve 1 Sanguine de Plaugier
1 Téton de Demoiselle 1 Couchine
1 Vauriasse  1 Rouge de la Javie
 1 Champ Gaillard  1 Rouge de Méreuil
 2 Provençale Rouge d’hiver  1 Api étoilée
 1 Glacée de Solliès  2 Serveau
 1 Messonière
 1 Pomme d’Adam  

CONTACTEZ-NOUS

Les Vieux Vergers de Lagnes
Association déclarée Loi 1901
Siren 752 741 967
Domiciliée à la Mairie de Lagnes
248 Rue De La République
84800 Lagnes

 


Site du Verger:
Chemin du Riotord, 84800 Lagnes

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Scroll to top