vendredi 15 décembre 2017

Poiriers

Le poirier fait partie des arbres fruitiers les plus populaires du verger. Très rustique, on compte en Provence de nombreuses variétés locales de poires anciennes, tendres et juteuses, à redécouvrir.

  • La poire est le fruit du poirier (Pyrus communis L.), arbre de la famille des Rosaceae sous-famille des Maloideae du genre Pyrus.
  • Le poirier cultivé est un arbre originaire des régions tempérées d'Europe et d'Asie.
  • De taille moyenne, il peut atteindre dix à quinze mètres de haut et vivre jusqu'à 200 ans.
  • Il est cultivé et naturalisé dans tous les continents.
  • Les feuilles à limbe ovale, finement dentées sur le bord, ont un pétiole aussi long que le limbe et mesurent environ huit à neuf centimètres.
  • Les fleurs qui apparaissent en avril-mai sont blanches et groupées en corymbes.
  • La poire peut être déguster toute l'année
  • On les classe actuellement par période de maturation (poires d'été, poires d'automne, poires d’hiver et poire a cuire).
  • Il existe plusieurs milliers de variétés de poires, les poires de tables sont regroupées sous des appellations génériques telles que Beurré (chair fondante), Bon-Chrétien ou poire bergamote.
  • Les contraintes de la distribution moderne ont limité à une dizaine les variétés de grande culture.
  • Près de 400 000 tonnes de poires sont consommées par an en France. Elles sont particulièrement cultivée en Provence, dans le Val-de-Loire et dans le Sud-Ouest.

  • Originaire de l'Asie Centrale, la culture de la poire débute plus de 4000 ans avant notre ère en Chine, se poursuit en Grèce et se développe allègrement grâce aux Romains qui, en utilisant les greffes, mirent au point une soixantaine de variétés.
  • Au Moyen-Age, le fruit est peu réputé, dur et donc consommé essentiellement cuit. Puis sa saveur et sa texture sont améliorées courant de la Renaissance. On offre alors aux rois sacrés à Reims une poire et une coupe de Champagne.
  • Au XVIe siècle le roi François 1er, lors d’un séjour à Gap, se vit offrir un plateau de ces poires locales appelées Poires Gloute qu’il trouva exquises ; en conséquence, il les fit servir à la cour de France tant il en était friand.
  • La poire est très aimée par Louis XIV qui en fait cultiver dans son jardin. A cette époque, il en existe près de cinq cents variétés.
  • Aujourd'hui, on dénombre plusieurs milliers de variétés de poires. Seulement une dizaine sont consommées et leur existence datent du siècle dernier.

  • Le verger de poiriers s'est développé dans le Vaucluse à partir des années 1933-35
  • Le verger de poiriers sont situés principalement dans le bassin de Cavaillon sur les bords de la Durance, et au nord-ouest du département, le long du Rhône.
  • Réclamant de la lumière et craignant peu le vent, le poirier s'adapte bien au climat de cette zone
  • A partir du moment où il ne subit pas de situations trop froides ou trop humides, il s'adapte à tous les climats et reste un fruitier très résistant face aux maladies.
  • Le poirier est un arbre qui préfère les sols légers et profonds et l'on évitera les sols trop calcaires autant que possible.
  • Le Vaucluse représente 12% du verger de poiriers français, essentiellement en poires d'été et principalement 2 variétés : la Guyot et la Williams.
  • Toutefois il existe en Provence de nombreuses variétés du terroir très intéressantes.

  • La poire Gloute, favorite de François 1er, était autrefois très répandue en Provence sous le nom de Crémesine mais sa petite taille et sa fragilité aux manipulations et aux transports ont précipité son abandon en faveurs de variétés plus commerciales pour la culture intensive.
  • Dans notre région, on trouvait aussi : la poire Bon chrétien d’été, la Sucre-vert, la Virgouleuse. La Sarteau, La Rouge de La Javie et la Curé cultivée en haute tige de plein vent sont encore très présentes dans les zones de montagne de notre région.
  • Parmi le grand public, plus personne ne connaît les poires à cuire. Extrêmement coriaces, presque immangeables en l’état, elles sont délicieuses une fois cuites avec du sucre. Outre la Curé, c’est le cas de la poire Brignole, de la Grise-Poule, de la Saint Germain d’hiver.

 

2 Crémesine 2 Martin sec
2 Louise Bonne 2 Président Héron
1 Curé 1 William rouge

CONTACTEZ-NOUS

Les Vieux Vergers de Lagnes
Association déclarée Loi 1901
Siren 752 741 967
Domiciliée à la Mairie de Lagnes
248 Rue De La République
84800 Lagnes

 


Site du Verger:
Chemin du Riotord, 84800 Lagnes

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Scroll to top