vendredi 15 décembre 2017

Jujubier

Le Jujubier est une plante commune au pourtour méditerranéen. Aujourd'hui cette variété est menacée de disparition, car délaissée par l'homme malgré de nombreux usages écologiques, alimentaire et médicinal.

  • C’est un arbuste un peu épineux et à feuilles caduques issue du genre Ziziphus de la famille des rhamnacées.
  • Pouvant atteindre 5 à 6 mètres de hauteur, le jujubier est assez souvent conduit en haies vives très épineuses, touffues et épaisses, qui sont impénétrables tant pour l’homme que pour le bétail.
  • Cultivé en formes libres il est facile d’entretiens puisqu'il ne nécessite que peu ou pas de taille, il ne reçoit que quelques élagages légers.
  • En prenant de l’âge, il résiste bien à la sécheresse et il tolère le calcaire et la salinité mais comme le jeune arbre à une croissance très lente et il a besoin d’arrosages copieux et d’un complément en engrais organiques azotés pour l’aider à accélérer sa croissance.
  • Il est peu exigeant, tous les types de sol lui conviennent mais il préfère les sols sablonneux et n’apprécie guère les sols lourds.
  • Il résiste aux gels d’hiver jusqu’à -15° C ainsi qu’aux gels de printemps, car sa floraison est tardive (juin).
  • Le feuillage et le port de cet arbre contribuent à lui donner un aspect exotique ; les feuilles sont caduques, alternes, ovale-oblongues, glabres sur les deux faces, finement dentelées.
  • Les fleurs sont petites, jaunâtres, axillaires, fasciculées, bisexuelles, fleurissant en juin-juillet, les gelées de printemps ne sont jamais néfastes à sa fructification.
  • L’arbre produit vers septembre-octobre un petit fruit à noyau osseux, de forme ovoïde-oblongue, ayant la forme et la grosseur d’une belle olive d’abord vert, puis jaune et enfin rouge foncé à la maturité.
  • La pulpe est épaisse, d’un rouge jaunâtre un peu glutineuse, à saveur à la fois sucrée et fade légèrement farineuse à texture croquante.
  • La fructification commence dès la quatrième année et l’arbre est en plein rendement vers l’âge de quinze ans.
  • Il serait plus productif et son rendement plus régulier si il reçoit des arrosages copieux pendant l’été.
  • Les variétés de l’espèce Jujuba cultivées en France sont principalement : Le Jujubier de Provence Jaune, à fruits oblongs, jaune doré puis virant au rouge foncé a maturité, très sucrés. Le Jujubier de Provence Rouge a fruits rouge vif, sucrés et de bonne qualité, qui sont recherchés pour la confiserie.
  • Les conditions climatiques du Midi de la France lui conviennent parfaitement. Les arbres du Midi, notamment ceux que l’on rencontre aux environs d’Aubagne ne produisent généralement que de petits fruits.
  • La cueillette abondante s’effectue à la main ce qui peut rendre la tâche difficile et douloureuse à cause de ses épines, les fruits sont complètement mûrs, en automne.

  • Le jujube se consomme en frais, aussi nourrissant que la datte, ce fruit contient 2 à 4 fois plus de vitamines C que l’orange.
  • Il peut aussi se consommer séché, ce qui lui assure une plus longue conservation.
  • Les jujubes sont largement utilisés et recherchés en confiserie (fruits confits).
  • Le miel issu du butinage de ses fleurs est considéré comme un miel de haut de gamme.
  • En pharmacie car elles sont d’excellentes sources de vitamine A, vitamine C et en potassium. Il a une teneur relativement élevée en fer et en calcium. Les écorces, les pousses et les feuilles sont astringentes.
  • Les jujubes servent ainsi à la confection d’une pâte pectorale agréable, ou de sirops qui font partie de plusieurs médicaments et dont les préparations sont inscrites au Codex pour arrêter les irritations de la gorge et la toux. 
  • En médecine populaire, un mélange de cendres de bois de jujubier et de vinaigre était autrefois appliqué sur les plaies causées par des morsures de vipères.
  • Les jujubes supportent parfaitement les transports.
  • Le bois du Jujubier, blanc jaunâtre à l’état d’aubier et rouge acajou à l’état de bois parfait, est lourd, dur, compact, homogène, susceptibles d’un beau poli. Il est utilisé en ébénisterie de luxe sous le nom d’acajou d’Afrique.

 

  • Le Jujubier est originaire de la Chine septentrionale. De là il avait été apporté dans l’Asie Occidentale 2500 ou 3000 ans avant l’ère Chrétienne.
  • Transporté de Syrie à Rome sous l’Empereur Auguste, son aire en Méditerranée correspond à celui de l’Olivier et sa culture en France date de la conquête Romaine.
  • Il se serait ensuite répandu en Algérie, Tunisie, Italie, Espagne et partout dans l’Europe Méridionale et au Proche-Orient.
  • En France, on trouve localement des cultures résiduelles surtout en Provence et dans le Languedoc et le Roussillon.

 

Jujubier de Provence
  • C'est un cultivar local en France méditerranéenne, spontané dans certaines zones de garrigue. 
  • L'arbre a un port plutôt buissonnant, presque retombant, mais facile à conduire en arbre. 
  • Très résistant au froid. Il peut pousser partout en France mais a besoin d'une arrière-saison chaude et ensoleillée pour fructifier.
  • Le fruit est de petite taille, de la grosseur d'une olive (100 à 120 fruits au kilo).
  • Il arrive a maturité en septembre/octobre.
  • En début de maturité, la chair est ferme avec un goût de pomme type 'Granny Smith' et en fin de maturité, un goût de datte domine. 

 

CONTACTEZ-NOUS

Les Vieux Vergers de Lagnes
Association déclarée Loi 1901
Siren 752 741 967
Domiciliée à la Mairie de Lagnes
248 Rue De La République
84800 Lagnes

 


Site du Verger:
Chemin du Riotord, 84800 Lagnes

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Scroll to top