dimanche 21 janvier 2018

Amandiers

L'amande est le symbole de l'amour, cultivée depuis plus d'un millénaire dans le Midi pour ses fruits et son huile cosmétique, ses qualités sont très appréciées des confiseurs qui confectionnent les dragées.

  • L'amandier (Prunus Amygdalus, syn. Amygdalus communis), est un arbre fruitier de la famille des Rosacées et de la sous-famille des Prunoïdées au même titre que l'abricot, la cerise, la pêche et la prune.
  • Cet arbre typiquement méditerranéen (originaire des montagnes d'Asie centrale et d’Iran), peu exigeant, se complait sur les sols pauvres, caillouteux, aux climats secs et chauds.
  • L'amandier est un arbre de 6 à 8 m de haut, à feuilles elliptiques et dentées.
  • L'espèce présente une extrême diversité de formes, liée aux types de ramifications.
  • Il peut vivre plus de 100 ans
  •  La fleur de l’amandier doit être fécondée par les fleurs d'un autre arbre : il en faut donc au moins deux à proximité.
  • L’amandier se caractérise par la dureté de la coque de son fruit : tendre, demi-tendre, mi-dure ou dure.
  • Si les amandes peuvent être récoltées ‘en vert’, au mois de juillet, avant maturité, pour être consommées fraîches, la majorité de la cueillette s’effectue en septembre-octobre, lorsque les écales s’entrouvrent pour libérer le fruit.
  • La récolte est souvent mécanisée (un vibreur secouant les troncs), même si revient le gaulage des arbres à l’aide d’une longue perche pour battre les branches et faire tomber les fruits. Ceux-ci sont ensuite ‘égovés’ (débarrassés de leur brou), triés, séchés, puis stockés.
  • Ces amandes en coque seront, à plus de 90 %, une fois décortiquées, destinées à la transformation.

Taille de l’Amandier

  • L’amandier, quant à lui, représente une certaine « pureté » dans l’esprit des Provençaux, avec ses fleurissements qui voilent de blanc et de rose tendre la campagne.
  • Il nécessite une taille régulière.
  • Il est préférable aussi de supprimer les rameaux qui ont porté des fruits après la fructification.

 

  • L’amande occupe toujours une place majeure dans la gastronomie de la Provence, même si sa production y reste limitée.
  • Outre sa consommation en frais (véritable mine de magnésium pour la santé),
  • l’amande est donc très recherchée en confiserie (calisson, dragée, nougat, fruit déguisé, etc.) et en pâtisserie (frangipane, pâte d’amande, amandes grillées effilées, macarons…).
  • A noter aussi les nombreuses applications médicinales et en cosmétologie.

  • L’amandier proviendrait des montagnes d’Asie occidentale et du nord de l’Afrique.
  • En Perse, il est cultivé depuis la haute Antiquité. Si ce sont les Grecs qui l’auraient rapporté en Europe, plusieurs siècles avant Jésus-Christ, il ne fera son apparition en France qu’au Moyen Âge.
  • L’arbre fut implanté au Etats-Unis au milieu du XIXe siècle, pays qui prendra le leadership de la production mondiale, imposant le stéréotype d’un fruit très homogène aux forts rendements… Au point qu’on mettra du temps à se rendre compte que les variétés françaises, sur le point de disparaître, étaient meilleures question goût !
  •  Dans les années 1960, abandonnant des secteurs en crise, tels la vigne et certains fruits, certains agriculteurs replanteront ainsi de grands vergers d’amandiers.

  • On rencontrait couramment en Provence la Fleur en bas, ainsi nommée parce que les fleurs étaient effectivement orientées vers le bas (géotropisme). La Dorée (ou Demi-tendre d’Apt) était la préférée des confiseurs et des nougatiers. La Princesse (ou Pistache), considérée comme la reine des amandes, a été abandonnée à cause de sa coque tellement tendre que la récolte était souvent mangée en grande partie par les pies, les « Agasses », comme l’on dit chez nous.
  • Les tendres : A la dame (utilisée en vert), Ai, la Dorée ou Demi-tendre d’Apt, la Demi-tendre de Riez.
  • Les coques dures : Fourcouronne (du plateau de Valensole), Béraude et Flots (l’amande des dragées très cultivée en Vaucluse, à la Tour d’Aigues, Pertuis, Apt), la Pointue d’Oraison et la Tardive de la Verdière.

 

3 Princesse - à coque tendre 2 Béraude - à coque dure
2 Aï- à coque demi-tendre 2 Tournefort - à coque dure
1 à Flots - à coque dure 1 Lauranne - à coque dure
2 Dorée - à coque demi-tendre  

 

 

 

 

CONTACTEZ-NOUS

Les Vieux Vergers de Lagnes
Association déclarée Loi 1901
Siren 752 741 967
Domiciliée à la Mairie de Lagnes
248 Rue De La République
84800 Lagnes

 


Site du Verger:
Chemin du Riotord, 84800 Lagnes

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Scroll to top